Etude de sol et de définition de filière à Le Plessis-Lastelle ( 50250 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Le Plessis-Lastelle 50250 le 12/06/2015.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 5 pièces principales, soit 5 Equivalents Habitants (EH).

3 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 7 mm/h, correspondant à un sol Perméabilité médiocre.

Des traces d’hydromorphie ont été observées lors du sondage, témoignant d’un sol épisodiquement saturé en eau.

Un traitement des eaux usées par le sol en place peut il être envisagé ? Non

– La perméabilité du sol est insuffisante, inadaptée ou non définie.
– Le sol n’est pas sain, avec des traces d’hydromorphie significatives d’aléas de remontées de nappe.
– La place disponible est insuffisante.

Solution retenue :

BIOXYMOP 6025/06 : filière compacte ( Micro station )
N° d’agrément ministériel : 2012-001

Le dispositif de traitement est une microstation fonctionnant selon le principe de la culture bactérienne fixée sur un support bactérien flottant, immergée et aérée. Il se compose sous la forme d’une seule et même cuve comprenant trois compartiments: – un décanteur primaire; – un réacteur biologique; – un clarificateur. Le passage des eaux usées du décanteur primaire vers la partie aval s’effectue de façon gravitaire. Les eaux usées sont prétraitées dans le décanteur primaire puis traitées dans le réacteur biologique. Le réacteur biologique est équipé d’un support bactérien flottant et immergé. Il est aéré par intermittence au moyen d’un diffuseur d’air sous forme de membranes, placé sous le lit flottant, au fond du réacteur. La recirculation des boues du clarificateur vers le réacteur biologique est assurée par une pompe immergée. L’alimentation en air du diffuseur d’air est fournie par un compresseur, fonctionnant par intermittence et piloté par un boîtier de commande. Le boîtier de commande permet de commander le compresseur d’air et la pompe de recirculation. Il est équipé d’un témoin lumineux qui se déclenche en cas de dysfonctionnement d’aération et de recirculation de boues.

Un poste de relevage / refoulement des eaux traitées sera nécessaire.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC SYNDICAT MIXTE DU SPANC DU BOCAGE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *