Etude de sol et de définition de filière à Sortosville-en-Beaumont ( 50270 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Sortosville-en-Beaumont 50270 le 24/06/2022.

Le projet est une Construction de type Habitation . La taille du projet correspond à 3 pièces principales, soit 3 Equivalents Habitants (EH).

2 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 51 mm/h, correspondant à un sol Perméable.

Un traitement des eaux usées par le sol en place peut il être envisagé ? Non

– La place disponible est insuffisante.

– La présence du socle à faible profondeur ne permet pas de garantir un traitement efficace des effluents par le sol en place. On considère ainsi l’absence de sol sain. En effet, les eventuelles fractures dans le substratum rocheux présentent une conductivité hydraulique trop importante. Les eaux usées risqueraient alors d’emprunter ces chemins préférentiels, sans être traitées, pour se diriger vers l’aquifère situé plus en profondeur. Il existe donc un risque de contamination des eaux souterraines.

Solution retenue :

Eviro Septic 5 EH Non drainé : filière compacte ( Filtre compact )
N° d’agrément ministériel : 2019-009-ext01

Le dispositif de traitement, à écoulement gravitaire, repose sur l’utilisation d’un milieu filtrant composé de : – un prétraitement constitué d’une fosse septique (avec préfiltre et sans cloison) ; – un dispositif de répartition des eaux usées ; – un traitement biologique comprenant : – des rangées de conduites ; – une couche de sable filtrant entourant des conduites ; La répartition uniforme des eaux usées pré-traitées dans les rangées de conduites se fait par un dispositif de répartition, équipé d’égalisateurs. Le traitement biologique s’effectue dans les conduites puis par passage des eaux usées au travers de trois membranes (membranes de fibres non tressées, membranes de répartition des eaux usées puis géotextile). Les eaux usées traitées passent ensuite dans le sable filtrant, avant d’être évacuées par infiltration dans le sol. L’extraction des gaz des rangées de conduites jusqu’à la fosse toutes eaux est assurée par une canalisation située à la sortie du dispositif de prétraitement et raccordée au moyen d’une canalisation à un extracteur statique installé au faîte du toit. Les rangées de conduites sont équipées de piézomètres pour permettre la vérification du niveau d’eau dans les conduites. Les dispositifs ne contiennent ni équipements électromécaniques, ni armoire électrique.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC CA du cotentin, PP de la Côte des Isles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :