Etude de sol et de définition de filière à La Rochelle-Normande ( 50530 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à La Rochelle-Normande 50530 le 26/06/2015.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 5 pièces principales, soit 5 Equivalents Habitants (EH).

3 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 27 mm/h, correspondant à un sol Perméabilité médiocre.

Un traitement des eaux usées par le sol en place peut il être envisagé ? Non

– La perméabilité n’a pas pu être mesurée suffisament en profondeur (0.70 m min.) comme le prévoit l’arrêté prescriptions techniques pour la mise en oeuvre de traitement des eaux usées par le sol en place, de type tranchées d’épandage à faible profondeur (article 6).

– La perméabilité du sol est insuffisante, inadaptée ou non définie.

– La place disponible est insuffisante.

Solution retenue :

Cocolit 5 EH : filière compacte ( Filtre compact )
N° d’agrément ministériel : 2015-003

Le dispositif de traitement est un filtre compact alimenté sous faible pression. Il est constitué de trois unités : – une fosse toutes eaux assurant le prétraitement des eaux usées; – un poste de relevage, dans lequel se déversent les eaux prétraitées alimentant le filtre; – un filtre de média filtrant constitué de fragments de coco, assurant le traitement des eaux prétraitées. La distribution des eaux prétraitées sur la surface du filtre est assurée par une rampe de répartition en boucle fermée alimentée par une pompe de relevage. La collecte des eaux traitées est réalisée en fond de filtre, sous le média filtrant, par une rampe d’évacuation vers la sortie. La fosse toutes eaux est ventilée par une entrée d’air constituée par la canalisation d’amenée des eaux usées qui est prolongée jusqu’à l’air libre au-dessus du toit de l’habitation. L’extraction des gaz de la fosse toutes eaux est assurée par une canalisation rapportée au-dessus du faîte du toit de l’habitation avec un extracteur. La ventilation du filtre est assurée par une canalisation raccordée à la rampe d’évacuation débouchant à la surface du filtre. Le poste de relevage est équipé d’une alarme visuelle pour détecter en permanence d’éventuelles défaillances de la pompe ou de surcharge hydraulique. La périodicité de la vidange de ce dispositif de traitement doit être adaptée en fonction de la hauteur de boues qui ne doit pas dépasser 50 % du volume utile de la fosse toutes eaux. Ce dispositif est composé d’une fosse toutes eaux enterrée et d’un filtre de média filtrant enterré ou assimilé enterré selon des conditions de mise en oeuvre précisées dans le guide d’utilisation. Ce dispositif peut être installé pour fonctionner par intermittence, parfaitement compatible avec un usage en résidence secondaire. Le dispositif peut être installé sur tout type de parcelle, avec ou sans nappe phréatique permanente ou temporaire, sous réserve de respecter les conditions de mise en oeuvre précisées dans le guide d’utilisation.

Un poste de relevage / refoulement des eaux pré-traitées (sortie de fosse toutes eaux) sera nécessaire.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC Communauté de Communes Avranches Mont-Saint-Michel.

Le chantier a été réalisé par la suite par une entreprise de terrassement partenaire de AQUAsoluces.

Etude de sol et de définition de filière à Cretteville ( 50250 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Cretteville 50250 le 16/06/2015.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 4 pièces principales, soit 4 Equivalents Habitants (EH).

2 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 34 mm/h, correspondant à un sol Moyennement perméable.

Un traitement des eaux usées par le sol en place peut il être envisagé ? Oui

Solution retenue :

Cocolit 5 EH : filière compacte ( Filtre compact )
N° d’agrément ministériel : 2015-003

Les dispositifs de traitement sont des filtres compacts alimentés sous faible pression. Ils sont constitués de trois unités : -– une fosse toutes eaux assurant le prétraitement des eaux usées; –- un poste de relevage, dans lequel se déversent les eaux pré-traitées alimentant le filtre; -– un filtre de média filtrant constitué de fragments de coco, assurant le traitement des eaux pré-traitées. La distribution des eaux pré-traitées sur la surface du filtre est assurée par une rampe de répartition en boucle fermée alimentée par une pompe de relevage. La collecte des eaux traitées est réalisée en fond de filtre, sous le média filtrant, par une rampe d’évacuation vers la sortie. La fosse toutes eaux est ventilée par une entrée d’air constituée par la canalisation d’amenée des eaux usées qui est prolongée jusqu’à l’air libre au-dessus du toit de l’habitation. L’extraction des gaz de la fosse toutes eaux est assurée par une canalisation rapportée au-dessus du faîte du toit de l’habitation avec un extracteur. La ventilation du filtre est assurée par une canalisation raccordée à la rampe d’évacuation débouchant à la surface du filtre. Le poste de relevage est équipé d’une alarme visuelle pour détecter en permanence d’éventuelles défaillances de la pompe ou de surcharge hydraulique. La périodicité de la vidange de ces dispositifs de traitement doit être adaptée en fonction de la hauteur de boues qui ne doit pas dépasser 50 % du volume utile de la fosse toutes eaux. Ces dispositifs sont composés d’une fosse toutes eaux enterrée et d’un filtre de média filtrant enterré ou assimilé enterré selon des conditions de mise en oeuvre précisées dans le guide d’utilisation. Ces dispositifs peuvent être installés pour fonctionner par intermittence. Les dispositifs peuvent être installés sur tout type de parcelle, avec ou sans nappe phréatique permanente ou temporaire, sous réserve de respecter les conditions de mise en oeuvre précisées dans le guide d’utilisation.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC Communauté de communes de Carentan en Cotentin.

Etude de sol et de définition de filière à Bailleul ( 61160 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Bailleul 61160 le 15/06/2015.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 5 pièces principales, soit 5 Equivalents Habitants (EH).

2 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 34 mm/h, correspondant à un sol Moyennement perméable.

Un traitement des eaux usées par le sol en place peut il être envisagé ? Oui

Solution retenue :

Tranchées d’épandage à très faible profondeur : filière classique ( fosse toutes eaux + tranchées d’épandage )

Dispositifs assurant l’épuration et l’évacuation des eaux usées par le sol en place.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC ARGENTAN INTERCOM.

Etude de sol et de définition de filière à Le Plessis-Lastelle ( 50250 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Le Plessis-Lastelle 50250 le 12/06/2015.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 5 pièces principales, soit 5 Equivalents Habitants (EH).

3 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 7 mm/h, correspondant à un sol Perméabilité médiocre.

Des traces d’hydromorphie ont été observées lors du sondage, témoignant d’un sol épisodiquement saturé en eau.

Un traitement des eaux usées par le sol en place peut il être envisagé ? Non

– La perméabilité du sol est insuffisante, inadaptée ou non définie.
– Le sol n’est pas sain, avec des traces d’hydromorphie significatives d’aléas de remontées de nappe.
– La place disponible est insuffisante.

Solution retenue :

BIOXYMOP 6025/06 : filière compacte ( Micro station )
N° d’agrément ministériel : 2012-001

Le dispositif de traitement est une microstation fonctionnant selon le principe de la culture bactérienne fixée sur un support bactérien flottant, immergée et aérée. Il se compose sous la forme d’une seule et même cuve comprenant trois compartiments: – un décanteur primaire; – un réacteur biologique; – un clarificateur. Le passage des eaux usées du décanteur primaire vers la partie aval s’effectue de façon gravitaire. Les eaux usées sont prétraitées dans le décanteur primaire puis traitées dans le réacteur biologique. Le réacteur biologique est équipé d’un support bactérien flottant et immergé. Il est aéré par intermittence au moyen d’un diffuseur d’air sous forme de membranes, placé sous le lit flottant, au fond du réacteur. La recirculation des boues du clarificateur vers le réacteur biologique est assurée par une pompe immergée. L’alimentation en air du diffuseur d’air est fournie par un compresseur, fonctionnant par intermittence et piloté par un boîtier de commande. Le boîtier de commande permet de commander le compresseur d’air et la pompe de recirculation. Il est équipé d’un témoin lumineux qui se déclenche en cas de dysfonctionnement d’aération et de recirculation de boues.

Un poste de relevage / refoulement des eaux traitées sera nécessaire.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC SYNDICAT MIXTE DU SPANC DU BOCAGE.

Etude de sol et de définition de filière à Le Plessis-Lastelle ( 50250 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Le Plessis-Lastelle 50250 le 12/06/2015.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 5 pièces principales, soit 5 Equivalents Habitants (EH).

3 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 7 mm/h, correspondant à un sol Perméabilité médiocre.

Des traces d’hydromorphie ont été observées lors du sondage, témoignant d’un sol épisodiquement saturé en eau.

Un traitement des eaux usées par le sol en place peut il être envisagé ? Non

– La perméabilité du sol est insuffisante, inadaptée ou non définie.
– Le sol n’est pas sain, avec des traces d’hydromorphie significatives d’aléas de remontées de nappe.
– La place disponible est insuffisante.

Solution retenue :

Filtre à sable vertical drainé : filière classique ( Fosse toutes eaux + filtre )

Dispositifs assurant l’épuration et l’évacuation des eaux usées par un sol reconstitué. Ce dispositif est à prévoir lorsque le sol est inapte à l’épuration et à l’évacuation des eaux usées domestiques. On remplace alors le sol naturel par un sol filtrant artificiel composé d’un lit de sable siliceux lavé sur une épaisseur minimale de 70 cm.

Un poste de relevage / refoulement des eaux pré-traitées (sortie de fosse toutes eaux) sera nécessaire.

Un poste de relevage / refoulement des eaux traitées sera nécessaire.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC SYNDICAT MIXTE DU SPANC DU BOCAGE.

Etude de sol et de définition de filière à Muneville-sur-Mer ( 50290 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Muneville-sur-Mer 50290 le 05/06/2015.

Le projet est une Construction de type Habitation . La taille du projet correspond à 5 pièces principales, soit 5 Equivalents Habitants (EH).

2 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 34 mm/h, correspondant à un sol Moyennement perméable.

Un traitement des eaux usées par le sol en place peut il être envisagé ? Non

– La place disponible est insuffisante.