Etude de sol et de définition de filière à Arganchy ( 14400 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Arganchy 14400 le 13/11/2018.

Le projet est une Construction de type Autre que habitation ( Camping ). La taille du projet correspond à pièces principales, soit 41 Equivalents Habitants (EH).

3 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 51 mm/h, correspondant à un sol Perméable.

Solution retenue :

MICRO-STATION GRAF SBR EASYONE 45 EH : filière compacte ( Micro station )
N° d’agrément ministériel : non concerné (>20 EH)

La micro-station d‘épuration EasyOne 45 EH est une station d’épuration entièrement biologique, fonctionnant selon le principe SBR (Sequencing Batch Reactor) avec dégradation du carbone, nitrification et dénitrification et avec une activation des boues au cours du processus de stockage grâce à une longue phase d‘aération des boues actives. La station EasyOne 45 EH est une micro station SBR à boue activée, composée d’une mono-cuve de 32m3 (CUVE CARAT XXL DE 32 M3). L’ensemble des eaux usées, eaux vannes et eaux grises, est soumis à une aération fines bulles soutenue. Grâce à cette technologie « easyOne », la station ne génère pas de gaz de fermentation et laisse place à un traitement par boues activées exclusivement aérobie. De ce fait, la station EasyOne 45 EH ne nécessite pas la mise en place d’une aération secondaire placée 40 cm au-dessus des toitures. Cette aération secondaire est alors réalisée au travers des regards de couverture de la station. La cuve est divisée en deux zones grâce à une paroi plongeuse implantée dans son premier tiers. Une zone de tranquillisation des boues permet de piéger les flottants et la zone suivante est le siège d’un traitement par boues activées grâce à un réacteur SBR. Les deux zones communiquent entre elles de façon gravitaire sous la paroi de tranquillisation. Avec ce type de processus, l’ensemble des eaux usées est immédiatement soumis à un traitement aérobie. Le fonctionnement de la micro-station d’épuration est géré par un automate de contrôle, équipé d’un microprocesseur qui commande un compresseur d’air monophasé à palettes (Becker DT 4.25 ou équivalent) et la rampe de distribution d’air sous pression dans les différents leviers de transfert ou membranes fines bulles par l’intermédiaire de moteurs pas à pas. Aucune pièce électrique ou mécanique ne se trouve dans les bassins de la station. Tout est regroupé dans une armoire métallique externe. L’armoire est uniquement reliée à la station par 4 tuyaux d’air comprimé en PVC DN19 mm armés d’un renfort textile. L’automate de contrôle est programmé en usine. Un compresseur Becker DT4.25 à palettes en carbone, délivrant 25 m3/h, prend place dans l’armoire de contrôle. Il est équipé d’un démarreur Soft Starter permettant une montée en régime progressive du moteur ce qui protège ses palettes carbone. L’armoire est équipée de série d’un ventilateur de refroidissement afin de renouveler l’air lors des phases de fonctionnement du compresseur. L’armoire de pilotage peut être éloignée de 20 m au maximum de la station afin de contenir les éventuelles pertes de charges de l’air comprimé. La particularité des stations easyOne GRAF réside dans l’aération forcée de tout le bassin de traitement et dans la faculté de la station à s’adapter automatiquement à la charge réelle entrante. La micro-station GRAF easyOne permet l’épuration, avec en particulier une garantie de la qualité des eaux clarifiées en sortie de micro-station avec les valeurs limites suivantes conformément à l’arrêté du 24 août 2017: – DBO5 < 35 mg/l - rendement min 60% - DCO < 200 mg/l - rendement min 60% - MES - Rendement min 50% L’obtention de ces valeurs épuratoires est garantie pour le nombre d’équivalents habitants (EH) pour lequel la micro-station d’épuration GRAF easyOne est dimensionnée, étant entendu qu’un EH représente une charge de pollution de 60 g DBO5/jour et une charge hydraulique de 150 L/jour/EH. La cuve Carat 32 m3 sera équipée de 2 rehausses télescopiques pour le passage véhicule, classe B125, permettant une adaptation facile au terrain en place. La station easyOne 45 EH est surveillée à distance par une plateforme Webmonitor, installée de série. La station easyOne 45 EH fonctionne suivant deux cycles de 12 heures par jour pendant lesquels les phases suivantes se déroulent : Phase 1 : Aération Les eaux usées domestiques pénètrent dans la station easyOne. Dans la première phase, les eaux usées subissent immédiatement un traitement aérobie pendant une durée programmée. Ainsi, les micro-organismes clarifient les eaux usées grâce à l’apport massif d’oxygène sous pression depuis le fond du bassin où sont situées des membranes fines bulles. Un brassage efficace est obtenu grâce à cette même aération sous pression permettant de disposer dans toute la cuve, d’un effluent homogène. L’aération de la station est obtenue à l’aide du compresseur alimenté en air ambiant qui est installé dans l’armoire. L’aération se produit de façon intermittente, en alternant les phases aérobies et les phases anaérobies. Phase 2 : Décantation Dans cette deuxième phase, il n’y a pas d’aération. Les boues activées, mais également les matières décantables, peuvent alors se déposer gravitairement. Une zone d’eau claire se crée en partie supérieure et une couche de boues activées se dépose en fond de cuve. Phase 3 : Evacuation des eaux clarifiées Dans la troisième phase de clarification, seules les eaux clarifiées biologiquement sont évacuées. L’évacuation des eaux clarifiées se fait grâce à un levier de transfert fonctionnant selon le principe « venturi », qui n’évacue que les seules eaux clarifiées sans matières solides. La nourrice d’aspiration des eaux clarifiées se situe entre « deux eaux » de façon à ne pas embarquer de matière flottante ou décantée. Grâce au design particulier de cette colonne de transfert, un niveau d’eau minimal est toujours conservé dans la micro-station. Les eaux clarifiées quittent la station et rejoignent un regard de prélèvement externe DN 200. A l’issue de cette dernière phase, un nouveau cycle de 12 heures débutant par une phase d’aération peut à nouveau démarrer. La station easyOne a été dimensionnée pour permettre son fonctionnement optimal pour peu que la station soit alimentée régulièrement à environ 20 % de sa charge nominale. La station proposée est la easyOne 45 EH. La charge de la station doit donc être au minimum de l’ordre de 10 EH. Afin de suppléer à ces 10 EH en entrée de station, le produit Brenntaplus VP1 peut être utilisé, vendu par la société Brenntag France (prix environ 1,00-1,50 €/litre + frais de gestion et livraison).Il convient alors de prévoir une consommation de Brenntaplus VP1 de l’ordre de 16 litres/mois pour cette station de 45 EH durant les périodes d’inactivité. Afin de délivrer automatiquement la juste dose de produit dans la station, un tuyau en PE de diamètre 6 mm (interne 4 mm) est tiré entre la station et l’armoire de commande. Ce tuyau est relié à une petite pompe péristaltique (environ 10 cm de hauteur) dont une extrémité est reliée au réservoir d’éléments nutritifs. La station easyOne 45 EH détecte automatiquement les sur- et sous- charges. Par exemple, en cas de surcharge de la station, easyOne est capable de déclencher un cycle court de décantation d’une heure, puis de relâcher un volume d’eau clarifiée afin de redonner de l’espace tampon à la station. Cela permet de se prémunir contre un débordement accidentel de la station et évite le colmatage du système en aval de la station et l’évacuation de matière en suspension. Il s’agit là d’une réelle stratégie préventive que la station est capable d’opérer automatiquement. En cas de sous-charge, la station fonctionne en mode réduit tout en gardant active, la flore de la station.

Un poste de relevage / refoulement des eaux traitées sera nécessaire.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC BAYEUX INTERCOM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *