Etude de sol et de définition de filière à Saint-Georges-de-Bohon ( 50500 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Saint-Georges-de-Bohon 50500 le 30/09/2021.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 5 pièces principales, soit 5 Equivalents Habitants (EH).

1 sondage a été réalisé.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 5 mm/h, correspondant à un sol Perm?abilit? m?diocre.

Des traces d’hydromorphie ont été observées lors du sondage, témoignant d’un sol épisodiquement saturé en eau.

Un traitement des eaux us?es par le sol en place peut il ?tre envisag? ? Non

– La perm?abilit? n?a pas pu ?tre mesur?e suffisament en profondeur (0.70 m min.) comme le pr?voit l?arr?t? prescriptions techniques pour la mise en oeuvre de traitement des eaux us?es par le sol en place, de type tranch?es d??pandage ? faible profondeur (article 6).

– La perm?abilit? du sol est insuffisante, inadapt?e ou non d?finie.

– Le sol n?est pas sain, avec des traces d?hydromorphie significatives d?al?as de remont?es de nappe.

– La place disponible est insuffisante.

Solution retenue :

Graf EASYONE 5 EH : filière compacte ( Micro station )
N° d’agrément ministériel : 2015-008

Le dispositif de traitement est une micro-station ? boues activ?es fonctionnant selon le principe SBR (Sequencing Batch Reactor). Il comprend dans une seule et m?me cuve cylindrique en polypropyl?ne : – une zone de tranquillisation ; – une zone de traitement. Ces deux zones sont s?par?es par une cloison en polypropyl?ne. Le passage des eaux us?es entre les deux zones s’effectue sous la cloison, au fond du bassin. L’?vacuation de l’eau trait?e est r?alis?e par un levier d’extraction en poly?thyl?ne, fonctionnant selon le principe d’une pompe ? injection d’air (airlift). L’a?ration des deux zones est assur?e par un compresseur d’air, fonctionnant en alternance selon un cycle programm?. Le compresseur est raccord?, au fond de la cuve, ? une rampe de diffusion en acier inoxydable ?quip?e d’un ou de deux diffuseurs ? fines bulles ? ? membranes microperfor?es. Le fonctionnement de la micro-station d’?puration est g?r? par un automate avec microprocesseur qui commande le compresseur d’air et sa r?partition entre les diffuseurs et le levier d’extraction des eaux trait?es via des ?lectrovannes ou des vannes motoris?es d?di?es. Le compresseur et l’automate avec microprocesseur sont situ?s dans une armoire ?lectrique qui doit ?tre install?e selon les conditions de mise en ?uvre pr?cis?es dans le guide d’utilisation. Un syst?me d’alarme visuelle permet de d?tecter tout dysfonctionnement des ?quipements via l’automate. Cette station peut ?tre pos?e en pr?sence d’une nappe phr?atique ? faible profondeur. Le niveau de la nappe ne doit toutefois pas d?passer le niveau d’entr?e et sortie de la station, avec un remblaiement minimum de 0.80 m?tre au dessus de la cuve.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées vers le milieu hydraulique superficiel après obtention de l’autorisation de rejet auprès de son propriétaire ou gestionnaire (fossé, ruisseau, mare …).

Ce projet a été validé par le SPANC Communauté de Communes de la Baie du Cotentin.

Etude de sol et de définition de filière à Villiers-Fossard ( 50680 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Villiers-Fossard 50680 le 29/09/2021.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 5 pièces principales, soit 5 Equivalents Habitants (EH).

2 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 54 mm/h, correspondant à un sol Perm?able.

Un traitement des eaux us?es par le sol en place peut il ?tre envisag? ? Oui

– La perm?abilit? n?a pas pu ?tre mesur?e suffisament en profondeur (0.70 m min.) comme le pr?voit l?arr?t? prescriptions techniques pour la mise en oeuvre de traitement des eaux us?es par le sol en place, de type tranch?es d??pandage ? faible profondeur (article 6). Cependant, le test de perm?abilit? ? ?t? effectu? ? 0.60 m?tre de profondeur et permet, avec K = 54 mm/h, la mise en place de tranch?es ? tr?s faible profondeur, avec un fond de fouille ? 0.50 m?tre max. de profondeur ( au lieu de 0.60 m ).

– Le toit de la nappe n?a pas ?t? atteint lors des sondages et les donn?es collect?es confirment l?absence de nappe ? faible profondeur (jusqu?? 1.60 m?tres de profondeur).

– La place disponible est suffisante.

– Le socle n?a pas ?t? atteint lors des sondages.

Solution retenue :

Tranchées d’épandage à très faible profondeur : filière classique ( fosse toutes eaux + tranchées d’épandage )

Dispositifs assurant l’?puration et l’?vacuation des eaux us?es par le sol en place.

Un poste de relevage / refoulement des eaux pré-traitées (sortie de fosse toutes eaux) sera nécessaire.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC Communauté de communes SAINT LO Agglo.

Etude de sol et de définition de filière à Le Petit-Celland ( 50370 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Le Petit-Celland 50370 le 29/09/2021.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 3 pièces principales, soit 3 Equivalents Habitants (EH).

2 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 91 mm/h, correspondant à un sol Perm?able.

Un traitement des eaux us?es par le sol en place peut il ?tre envisag? ? Oui

– La perm?abilit? n?a pas pu ?tre mesur?e suffisament en profondeur (0.70 m min.) comme le pr?voit l?arr?t? prescriptions techniques pour la mise en oeuvre de traitement des eaux us?es par le sol en place, de type tranch?es d??pandage ? faible profondeur (article 6). Cependant, le test de perm?abilit? ? ?t? effectu? ? 0.60 m?tre de profondeur et permet, avec K = 91 mm/h, la mise en place de tranch?es ? tr?s faible profondeur, avec un fond de fouille ? 0.50 m?tre max. de profondeur ( au lieu de 0.60 m ).

– Le toit de la nappe n?a pas ?t? atteint lors des sondages et les donn?es collect?es confirment l?absence de nappe ? faible profondeur (jusqu?? 1.60 m?tres de profondeur).

– La place disponible est suffisante.

– Le socle n?a pas ?t? atteint lors des sondages.

Solution retenue :

Tranchées d’épandage à très faible profondeur : filière classique ( fosse toutes eaux + tranchées d’épandage )

Dispositifs assurant l’?puration et l’?vacuation des eaux us?es par le sol en place.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC Communauté d Agglomération Mont Saint Michel Normandie.

Micro station avec fort recouvrement

Jusqu’à 1.50 mètres, c’est possible ?

Oui ! avec AQUAsoluces et GAMBLIN TP !

La SARL AQUAsoluces est intervenue, il y a quelques mois, pour réaliser une étude de sol et de définition de filière à Saint-Planchers (50400), dans la Manche, en Basse Normandie.

Le bâtiment, classé monument historique, est un ancien prieuré autrefois annexé au Mont Saint-Michel.

La charge maximale à traiter est fixée, selon la capacité d’accueil du bâtiment, à 9 Équivalents Habitants (EH).

Chantier ANC avec GAMBLIN TP
Chantier Assainissement Non Collectif avec GAMBLIN TP

Plusieurs contraintes pour cette réalisation :

  • Peu de place
  • Un fil d’eau profond
  • Respecter et préserver l’aspect « visuel » extérieur de cette ancienne bâtisse, avec un cahier des charges stricte, imposé par les Monuments de France : pas question de ventilation secondaire !

On s’oriente alors vers une Micro station, avec un recouvrement de 1.05 mètres ! A notre connaissance, seul un fabricant est capable de tolérer un tel remblaiement : Graf, avec la micro station EasyOne, jusqu’à 1.50 mètres de recouvrement, et sans ventilation secondaire !

Ainsi, un fil d’eau gravitaire du réseau de collecte des eaux usées peut être maintenu : Pas besoin de pompe ! Tel était le souhait irrévocable du client.

Le fond de fouille est alors à 3.30 mètres de profondeur. Prions pour que nous ne tombions pas sur la roche …

En ces lieux chargés d’histoire, nos prières semblent avoir été entendues … La cuve CARAT de 6500 Litres de la Micro station Graf EasyOne 9 EH est posée sans difficulté.

Les eaux traitées par ce procédé sont ensuite évacuées gravitairement vers le réseau hydraulique superficiel appartenant au client (réseau pluvial, vers ruisseau).

Réseau d'évacuation eaux traitées
Réseau d’évacuation des eaux traitées

Même dans ces conditions, si profond, l’entretien de cette micro station peut être réalisé sans difficulté. Tout a été très bien pensé : Vidange, nettoyage, prélèvement …

Quant à l’entretien du compresseur à membranes (HIBLOW HP100 ) et de l’électromécanique (électrovannes, automate), tout est logé dans un coffret externe discret, esthétique et des plus accessibles.

Pose d’une Micro station Graf EasyOne 9 EH : AQUAsoluces & GAMBLIN TP (fond de fouille à 3.30 mètres)

Entretien SIMOP Bioxymop

Verdict, par AQUAsoluces

Entretien d’une micro station d’épuration des eaux usées domestiques, modèle SIMOP Bioxymop, par AQUAsoluces, à Saint-Jean-des-Champs ( 50320) :

Micro station SIMOP Oxyfix
Micro station SIMOP Bioxymop : Entretien par AQUAsoluces

Ce modèle de Micro station fonctionne sur le principe de la culture fixée. Le principe de fonctionnement reste simple :

  • Un décanteur primaire : les eaux usées brutes, eaux vannes comme eaux grises, y sont décantées. Les boues précipitent en fond de cuve, les corps gras surnagent en surface. Les eaux « éclaircies », pré-traitées, sont captées à mi-hauteur, par un système de type T plongeant, puis dirigées vers le réacteur biologique. Ce décanteur primaire est à vidanger, selon la réglementation, notamment l’arrêté prescriptions technique du 07/03/2012, lorsque la hauteur de boue accumulée atteint 30% de la hauteur efficace du décanteur.
Décanteur primaire SIMOP Bioxymop
Décanteur primaire SIMOP Bioxymop
  • Un réacteur biologique : basé sur le fonctionnement de la culture fixée. Un apport d’air dans l’eau est assuré par un petit compresseur, modèle SECOH JDK-S-80. Des bactéries aérobies se développent et se fixent sur des supports en plastiques présents dans ce compartiment, traitant ainsi efficacement les eaux usées pré-traitées.
Sous le compresseur, le réacteur biologique Simop Bioxymop
  • Un clarificateur : cette dernière étape du traitement consiste en la sédimentation des bactéries, en fin de traitement, et en fin de vie, avant rejet. La culture bactérienne morte, aussi appelée boue secondaire, est sédimentée, puis redirigée, à l’aide d’un pompage air-lift (grâce au compresseur), vers le décanteur primaire.
Le clarificateur de la Micro-station Simop Bioxymop, avec recirculation par Air-lift

ENTRETIEN :

L’entretien consiste, dans un premier temps, en un contrôle visuel avec l’observation de l’état général de l’installation. Ici, tout est OK.

Une mesure de boue précise est effectuée, dans le décanteur primaire, à l’aide d’un appareil optique et pressométrique. Ici, on indique 50% de boue accumulée : Il est grand temps de vidanger ! Rappelons que la réglementation impose, pour les micro stations, une vidange à 30 %

La recirculation des boues secondaires, par air-lift, semble bouchée. Elle est alors débouchée par mise sous pression à l’aide d’un compresseur haute pression, puis testée de nouveau : cela fonctionne ! Ce dysfonctionnement a toutefois généré une accumulation anormale de boues secondaires. Une vidange du clarificateur est à prévoir.

L’entretien du compresseur SECOH JDK-S-80 est effectué, avec le changement des membranes, chambres à clapet, filtre à air et joints, à l’aide du kit complet pour maintenance.

Un prélèvement instantané est effectué en sortie : rejet clair, translucide, sans MES apparente (matière en suspension ), inodore.

Un lavage général de l’installation est effectué au jet d’eau.

Un rapport d’intervention est ensuite rédigé et remis au client.

Une installation en bon état général et bon usage. Une vidange du décanteur primaire et du clarificateur reste à prévoir très rapidement, avec remise en eau immédiate afin de garantir la stabilité des installations.

Notre avis personnel : le choix de positionner le compresseur dans un compartiment dans la cuve est, selon nous, une erreur. En effet, ce matériel, même si IP 44, reste ainsi fortement exposé aux condensations et surtout aux éventuelles montées en charge en cas de dysfonctionnement (colmatage de l’exutoire par exemple).

Etude de sol et de définition de filière à Bérigny ( 50810 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Bérigny 50810 le 27/09/2021.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 8 pièces principales, soit 8 Equivalents Habitants (EH).

1 sondage a été réalisé.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 5 mm/h, correspondant à un sol Perm?abilit? m?diocre.

Des traces d’hydromorphie ont été observées lors du sondage, témoignant d’un sol épisodiquement saturé en eau.

Un traitement des eaux us?es par le sol en place peut il ?tre envisag? ? Non

– La perm?abilit? n?a pas pu ?tre mesur?e suffisament en profondeur (0.70 m min.) comme le pr?voit l?arr?t? prescriptions techniques pour la mise en oeuvre de traitement des eaux us?es par le sol en place, de type tranch?es d??pandage ? faible profondeur (article 6).

– La perm?abilit? du sol est insuffisante, inadapt?e ou non d?finie.

– Le sol n?est pas sain, avec des traces d?hydromorphie significatives d?al?as de remont?es de nappe.

– La place disponible est insuffisante.

Solution retenue :

Graf EASYONE 9 EH : filière compacte ( Micro station )
N° d’agrément ministériel : 2015-008-ext02

Le dispositif de traitement est une micro-station ? boues activ?es fonctionnant selon le principe SBR (Sequencing Batch Reactor). Il comprend dans une seule et m?me cuve cylindrique en polypropyl?ne : – une zone de tranquillisation ; – une zone de traitement. Ces deux zones sont s?par?es par une cloison en polypropyl?ne. Le passage des eaux us?es entre les deux zones s’effectue sous la cloison, au fond du bassin. L’?vacuation de l’eau trait?e est r?alis?e par un levier d’extraction en poly?thyl?ne, fonctionnant selon le principe d’une pompe ? injection d’air (airlift). L’a?ration des deux zones est assur?e par un compresseur d’air, fonctionnant en alternance selon un cycle programm?. Le compresseur est raccord?, au fond de la cuve, ? une rampe de diffusion en acier inoxydable ?quip?e d’un ou de deux diffuseurs ? fines bulles ? ? membranes microperfor?es. Le fonctionnement de la micro-station d’?puration est g?r? par un automate avec microprocesseur qui commande le compresseur d’air et sa r?partition entre les diffuseurs et le levier d’extraction des eaux trait?es via des ?lectrovannes ou des vannes motoris?es d?di?es. Le compresseur et l’automate avec microprocesseur sont situ?s dans une armoire ?lectrique qui doit ?tre install?e selon les conditions de mise en ?uvre pr?cis?es dans le guide d’utilisation. Un syst?me d’alarme visuelle permet de d?tecter tout dysfonctionnement des ?quipements via l’automate. Cette station peut ?tre pos?e en pr?sence d’une nappe phr?atique ? faible profondeur. Le niveau de la nappe ne doit toutefois pas d?passer le niveau d’entr?e et sortie de la station, avec un remblaiement minimum de 0.80 m?tre au dessus de la cuve.

Un poste de relevage / refoulement des eaux brutes sera nécessaire.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées vers le milieu hydraulique superficiel après obtention de l’autorisation de rejet auprès de son propriétaire ou gestionnaire (fossé, ruisseau, mare …).

Ce projet a été validé par le SPANC Communauté de communes SAINT LO Agglo.

Etude de sol et de définition de filière à Saint-Lô ( 50000 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Saint-Lô 50000 le 24/09/2021.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 3 pièces principales, soit 3 Equivalents Habitants (EH).

1 sondage a été réalisé.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 136 mm/h, correspondant à un sol Perm?able.

Un traitement des eaux us?es par le sol en place peut il ?tre envisag? ? Non

– La place disponible est insuffisante.

Solution retenue :

ECOFLO PE2 5EH : filière compacte ( Filtre compact )
N° d’agrément ministériel : 2016-003-ext11

Filtre ? fragments de coco. Le dispositif de traitement comprend, dans deux cuves s?par?es: ? un compartiment assurant le pr?traitement de type fosse toutes eaux muni d?un pr?filtre; ? Un compartiment assurant le traitement. Le principe du proc?d? repose sur l?utilisation d?un milieu filtrant constitu? de fragments de coco contenu dans un caisson. La r?partition des eaux us?es sur le milieu filtrant se fait de fa?on gravitaire ? l?aide d?un auget unidirectionnel ou bidirectionnel ? basculement qui r?partit les eaux us?es de fa?on homog?ne sur la surface gr?ce ? l?utilisation de plaques de distribution rainur?es et perfor?es. L??puration des eaux us?es est r?alis?e lors de leur percolation en contact avec le milieu filtrant et en pr?sence d?oxyg?ne, renouvel? gr?ce aux dispositifs de ventilation passive int?gr?s aux dispositifs. L?admission de l?air se fait par une ouverture de diam?tre de 100 mm et l?ensemble du circuit de ventilation est dimensionn? en respectant ce diam?tre minimum. La p?riodicit? de la vidange de ces dispositifs de traitement doit ?tre adapt?e en fonction de la hauteur de boues qui ne doit pas d?passer 50 % du volume utile de la fosse toutes eaux. Les caract?ristiques techniques, et en particulier les performances ?puratoires des dispositifs sont disponibles sur le site internet interminist?riel relatif ? l?assainissement non collectif: http://www.assainissement-non-collectif. developpement-durable.gouv.fr (adresse provisoire). Conditions de mise en oeuvre : Ce dispositif est enterr? selon des conditions de mise en oeuvre pr?cis?es dans le guide d?utilisation et d’installation. Le dispositif peut ?tre install? pour fonctionner par intermittence. Le dispositif peut ?tre install? sur tout type de parcelle avec ou sans nappe phr?atique permanente ou temporaire, sous r?serve de respecter les conditions de mise en oeuvre pr?cis?es dans le guide d?utilisation. Surface : 8.30 m?

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC Communauté de communes SAINT LO Agglo.

Lotissement : Pluvial et Assainissement

Étude de faisabilité pour gestion à la parcelle

Dans le cadre d’un projet de création d’un lotissement, une étude d’avant projet est demandée par l’administration. En effet cette étude de faisabilité vise à vérifier la possibilité de gestion, à la parcelle, des eaux usées domestiques et des eaux pluviales, issues des futurs bâtiments.

Sondage et test de perméabilité
Sondage et test de perméabilité pour faisabilité d’un lotissement

C’est dans ce contexte que la SARL AQUAsoluces intervient aujourd’hui à ELLON (14250).

A cette étape du projet, la taille des bâtiments et leur capacité d’accueil ne sont pas encore définies.

Plusieurs sondages et tests de perméabilité sont réalisés, à différentes profondeurs. Ici le sol est sain, de type Limon (Loess), sans risque de remontée de nappe, constaté jusqu’à 1.20 mètres de profondeur.

Sondage manuel, à 1,20 mètres de profondeur : Limon léger puis limon moyen ( de type Loess )

La perméabilité moyenne, sur plusieurs essais, à 0.70 mètre de profondeur, est de 55 mm/h.

La perméabilité moyenne, sur plusieurs essais, à 0.90 mètre de profondeur, est de 15 mm/h.

Test de perméabilité AQUAsoluces avec infiltromètre à niveau constant

Dans ces conditions, le sol, et ses qualités, ne sont pas les facteurs limitants. La taille des parcelles, réduite à environ 600 m², reste bien le point déterminant de la faisabilité du projet.

Le travail sur le terrain terminé, direction le bureau, pour analyser toutes les données recueillies et ainsi définir les meilleures solutions à mettre en œuvre selon ces premiers paramètres.

AQUAsoluces : Une équipe qui gagne

Avec 5 entreprises, des plus qualifiées

La SARL AQUAsoluces a su développer son réseau de partenaires Terrassiers sur le territoire Bas Normand, et plus précisément dans la Manche (50).

GAMBLIN TP à l'oeuvre
GAMBLIN TP à l’œuvre

En effet, nous sommes entourés de 5 entreprises, des plus qualifiées, afin de proposer à nos clients une solution clés en mains, toujours avec une obligation de résultats et de qualité :

  • Étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif : Conception, conseil, soutien administratif
  • Installation, mise en service
  • Entretien, dépannage, pièces détachées assainissement

Un interlocuteur unique : AQUAsoluces

Un exemple ici, lors d’un chantier à Saint-Planchers (50400), avec l’installation d’une Micro-station d’épuration Graf EasyOne 7 EH.

Une conception AQUAsoluces, une réalisation GAMBLIN TP.

Etude de sol et de définition de filière à Hauteville-la-Guichard ( 50570 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Hauteville-la-Guichard 50570 le 21/09/2021.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 6 pièces principales, soit 6 Equivalents Habitants (EH).

1 sondage a été réalisé.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 45 mm/h, correspondant à un sol Moyennement perm?able.

Un traitement des eaux us?es par le sol en place peut il ?tre envisag? ? Non

-La pente du terrain est trop importante (sup?rieure ? 10 %).

Solution retenue :

ECOFLO Polyéthylène 6EH Pack, sortie basse : filière compacte ( Filtre compact )
N° d’agrément ministériel : 2016-003-ext12

Filtre ? fragments de coco. Le dispositif de traitement comprend, dans deux cuves s?par?es: ? un compartiment assurant le pr?traitement de type fosse toutes eaux muni d?un pr?filtre; ? Un compartiment assurant le traitement. Le principe du proc?d? repose sur l?utilisation d?un milieu filtrant constitu? de fragments de coco contenu dans un caisson. La r?partition des eaux us?es sur le milieu filtrant se fait de fa?on gravitaire ? l?aide d?un auget unidirectionnel ou bidirectionnel ? basculement qui r?partit les eaux us?es de fa?on homog?ne sur la surface gr?ce ? l?utilisation de plaques de distribution rainur?es et perfor?es. L??puration des eaux us?es est r?alis?e lors de leur percolation en contact avec le milieu filtrant et en pr?sence d?oxyg?ne, renouvel? gr?ce aux dispositifs de ventilation passive int?gr?s aux dispositifs. L?admission de l?air se fait par une ouverture de diam?tre de 100 mm et l?ensemble du circuit de ventilation est dimensionn? en respectant ce diam?tre minimum. La p?riodicit? de la vidange de ces dispositifs de traitement doit ?tre adapt?e en fonction de la hauteur de boues qui ne doit pas d?passer 50 % du volume utile de la fosse toutes eaux. Les caract?ristiques techniques, et en particulier les performances ?puratoires des dispositifs sont disponibles sur le site internet interminist?riel relatif ? l?assainissement non collectif: http://www.assainissement-non-collectif. developpement-durable.gouv.fr (adresse provisoire). Conditions de mise en oeuvre : Ce dispositif est enterr? selon des conditions de mise en oeuvre pr?cis?es dans le guide d?utilisation et d’installation. Le dispositif peut ?tre install? pour fonctionner par intermittence. Le dispositif peut ?tre install? sur tout type de parcelle avec ou sans nappe phr?atique permanente ou temporaire, sous r?serve de respecter les conditions de mise en oeuvre pr?cis?es dans le guide d?utilisation. Surface : 8.30 m?

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC Coutances Mer et Bocage.