Etude de sol et de définition de filière à Le Breuil-en-Bessin ( 14330 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Le Breuil-en-Bessin 14330 le 06/07/2020.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 6 pièces principales, soit 6 Equivalents Habitants (EH).

2 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 41 mm/h, correspondant à un sol Moyennement perméable.

Un traitement des eaux usées par le sol en place peut il être envisagé ? Oui

– La perméabilité a pu être mesurée suffisament en profondeur (0.70 m min.), avec k = 41 mm/h, comme le prévoit l’arrêté prescriptions techniques pour la mise en oeuvre de traitement des eaux usées par le sol en place, de type tranchées d’épandage à faible profondeur (article 6).

– Le toit de la nappe n’a pas été atteint lors des sondages et les données collectées confirment l’absence de nappe à faible profondeur (jusqu’à 1.60 mètres de profondeur).

– La place disponible est suffisante.

– Le socle n’a pas été atteint lors des sondages.

Solution retenue :

Tranchées d’épandage à faible profondeur : filière classique ( fosse toutes eaux + tranchées d’épandage )

Dispositifs assurant l’épuration et l’évacuation des eaux usées par le sol en place.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC Communauté de communes ISIGNY-OMAHA INTERCOM.

Etude de sol et de définition de filière à Le Tourneur ( 14350 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Le Tourneur 14350 le 06/07/2020.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 2 pièces principales, soit 2 Equivalents Habitants (EH).

3 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 68 mm/h, correspondant à un sol Perméable.

Un traitement des eaux usées par le sol en place peut il être envisagé ? Oui

– La perméabilité a pu être mesurée suffisament en profondeur (0.70 m min.), avec k = 68 mm/h, comme le prévoit l’arrêté prescriptions techniques pour la mise en oeuvre de traitement des eaux usées par le sol en place, de type tranchées d’épandage à faible profondeur (article 6).

– Le toit de la nappe n’a pas été atteint lors des sondages et les données collectées confirment l’absence de nappe à faible profondeur (jusqu’à 1.60 mètres de profondeur).

– La place disponible est suffisante.

– Le socle n’a pas été atteint lors des sondages.

Solution retenue :

Tranchées d’épandage à très faible profondeur : filière classique ( fosse toutes eaux + tranchées d’épandage )

Dispositifs assurant l’épuration et l’évacuation des eaux usées par le sol en place.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC SPANC des Communes de Souleuvre en Bocage et de Valdallière.

Étude de sol Manche (50), Calvados (14), Orne (61)

Étude de sol Assainissement Non Collectif en Basse Normandie

L’expérience AQUAsoluces en étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif n’est plus à démontrer ! Voici l’aperçu de nos interventions quant aux conceptions d’assainissement !

AQUAsoluces, la transparence : Toutes nos études de sol assainissement, depuis septembre 2014, sont cartographiées et accessibles ici !

Pour certains projets, de type professionnel, industriel, pétrochimique, nos compétences nous amènent à nous déplacer loin … dans le Nord … en Bretagne … (voir cartographie).

Cette cartographie nous permet, à l’échelle locale, de dresser un premier relevé des sols et de ses aptitudes locales à l’assainissement … Une cartographie régulièrement consultée par certains de nos concurrents …

AQUAsoluces : Assainissement et Environnement de la Baie du Mont Saint-Michel à Lisieux.

Etude de sol et de définition de filière à Saint-Symphorien-des-Monts ( 50640 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Saint-Symphorien-des-Monts 50640 le 03/07/2020.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 4 pièces principales, soit 4 Equivalents Habitants (EH).

2 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 45 mm/h, correspondant à un sol Moyennement perméable.

Un traitement des eaux usées par le sol en place peut il être envisagé ? Oui

– La perméabilité a pu être mesurée suffisament en profondeur (0.70 m min.), avec k = 45 mm/h, comme le prévoit l’arrêté prescriptions techniques pour la mise en oeuvre de traitement des eaux usées par le sol en place, de type tranchées d’épandage à faible profondeur (article 6).

– Le toit de la nappe n’a pas été atteint lors des sondages et les données collectées confirment l’absence de nappe à faible profondeur (jusqu’à 1.60 mètres de profondeur).

– La place disponible est suffisante.

– Le socle n’a pas été atteint lors des sondages.

Solution retenue :

Tranchées d’épandage à très faible profondeur : filière classique ( fosse toutes eaux + tranchées d’épandage )

Dispositifs assurant l’épuration et l’évacuation des eaux usées par le sol en place.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC Communauté d Agglomération Mont Saint Michel Normandie.

Épandage à faible profondeur

Traitement et évacuation des eaux usées par infiltration dans le sol

Qu’est ce qu’un épandage à faible profondeur ?
Ce procédé permet de traiter efficacement et d’évacuer les eaux usées domestiques. Les eaux usées sont alors collectées dans une fosse toutes eaux pour décantation des boues et séparation des graisses. Ces eaux pré-traitées sont ensuite acheminées gravitairement, ou à l’aide d’un poste de relevage / refoulement, selon la topographie, vers un réseau d’épandage pour infiltration dans le sol, à faible, voire très faible profondeur. En effet, l’épandage n’est recouvert que de 20 cm maximum de terre. Ainsi, les bactéries aérobies contenues naturellement dans le sol assurerons le traitement des eaux usées (par digestion). Les eaux ainsi traitées seront évacuées par infiltration dans le sol sous-jacent.

L’épandage est constitué de tuyaux d’épandage de diamètre 100 mm, avec fentes positionnées vers le bas, le tout noyé dans un massif de gravier 20/40 mm puis recouvert d’un géotextile.

Fosse Toutes Eaux + Poste de relevage ( poste AQUAsoluces AQ-R1)

Ce procédé reste le plus simple, le plus efficace, le plus durable et le moins coûteux, même avec une pompe de relevage !

La condition, pour l’installation de cette filière d’Assainissement Non Collectif, dépend de la nature et la qualité du sol.

Le sol doit être suffisamment perméable (30 mm/h minimum à 70 cm de profondeur), non compact, sans roche ( socle ), et surtout sans eau jusqu’à 1.50 mètres de profondeur. L’étude de sol préalable est donc indispensable !

Ventilation secondaire pour extraction des gaz de la Fosse Toutes Eaux (avec extracteur statique)

Etude de sol et de définition de filière à Hocquigny ( 50320 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Hocquigny 50320 le 02/07/2020.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 6 pièces principales, soit 6 Equivalents Habitants (EH).

3 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 45 mm/h, correspondant à un sol Moyennement perméable.

Un traitement des eaux usées par le sol en place peut il être envisagé ? Oui

– La perméabilité a pu être mesurée suffisament en profondeur (0.70 m min.), avec k = 45 mm/h, comme le prévoit l’arrêté prescriptions techniques pour la mise en oeuvre de traitement des eaux usées par le sol en place, de type tranchées d’épandage à faible profondeur (article 6).

– Le toit de la nappe n’a pas été atteint lors des sondages et les données collectées confirment l’absence de nappe à faible profondeur (jusqu’à 1.60 mètres de profondeur).

– La place disponible est suffisante.

– Le socle n’a pas été atteint lors des sondages.

Solution retenue :

Tranchées d’épandage à très faible profondeur : filière classique ( fosse toutes eaux + tranchées d’épandage )

Dispositifs assurant l’épuration et l’évacuation des eaux usées par le sol en place.

Un poste de relevage / refoulement des eaux pré-traitées (sortie de fosse toutes eaux) sera nécessaire.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC Communauté de communes de Granville, Terre et Mer.

Étude sol : Réhabilitation

Assainissement Non Collectif : Mettre aux normes une installation existante

Les anciennes installations septiques ne correspondent plus à nos usages de l’eau actuel. Les volumes d’eau consommés ont considérablement augmenté, sans compter l’emploi des produits ménagers, détergents, lessives, désinfectant et autres …

Il est donc primordial de les réhabiliter afin de limiter, voire annuler, l’ impact sur le milieu naturel.

Mais lorsque l’installation présente des éléments en bon état, une fosse toutes eaux par exemple, est il possible de les conserver ?

C’est tout l’intérêt de l’étude de sol et de définition de filière réalisée par AQUAsoluces !

Prenons ici l’exemple d’une étude réalisée à Vesly (50430), dans la Manche (50) en Basse Normandie. Le SPANC est assuré par la Communauté de Communes Côte Ouest Centre Manche.

L’installation actuelle est composée d’une fosse toutes eaux relativement récente, environ 10 ans, de 3000 Litres (3 m3), en bon état. On imagine ensuite la présence d’un puits perdu…. bien évidemment non conforme !

Cette fosse toutes eaux collecte l’ensemble des eaux usées de la maison : eaux vannes + eaux grises, à l’exception des eaux pluviales.

Cette fosse toutes eaux, d’un volume suffisant pour une habitation de 5 pièces principales ( 5 Équivalents Habitants EH), n’est pas suffisamment ventilée. En effet, la ventilation primaire (de chute) est bien présente, mais la ventilation d’extraction (ventilation secondaire) est absente.

La parcelle offre une place suffisante pour la mise en place d’un traitement et une évacuation des eaux usées domestiques par infiltration dans le sol.

Cette possibilité est confirmée par des sondages de sol et un test d’infiltration, avec K=35 mm/h (sol perméable).

Des aménagements paysagers seront nécessaires, avec déplacement de certains arbres.

Ainsi, dans ce cas, nos prescriptions sont les suivantes :

  • Conservation de la fosse toutes eaux existante, en bon état et d’un volume suffisant. Toutefois, une ventilation secondaire efficace devra être mise en place, avec extracteur à 0.40 m au dessus du faitage de la maison.
  • Épandage à très faible profondeur, 50 mètres efficaces (3 * 17 mètres)

Le cout du chantier est ainsi considérablement réduit, tout en restant conforme à la réglementation !

Etude de sol et de définition de filière à Vesly ( 50430 )

Réalisation d’une étude de sol et de définition de filière d’Assainissement Non Collectif à Vesly 50430 le 01/07/2020.

Le projet est une Réhabilitation de type Habitation . La taille du projet correspond à 4 pièces principales, soit 4 Equivalents Habitants (EH).

2 sondages ont été réalisés.

Un test de perméabilité est effectué à l’aide d’un infiltromètre à niveau constant. Le coefficient de perméabilité K mesuré est ainsi fixé à 59 mm/h, correspondant à un sol Perméable.

Un traitement des eaux usées par le sol en place peut il être envisagé ? Oui

– La perméabilité a pu être mesurée suffisament en profondeur (0.70 m min.), avec k = 59 mm/h, comme le prévoit l’arrêté prescriptions techniques pour la mise en oeuvre de traitement des eaux usées par le sol en place, de type tranchées d’épandage à faible profondeur (article 6).

– Le toit de la nappe n’a pas été atteint lors des sondages et les données collectées confirment l’absence de nappe à faible profondeur (jusqu’à 1.60 mètres de profondeur).

– La place disponible est suffisante.

– Le socle n’a pas été atteint lors des sondages.

Solution retenue :

Tranchées d’épandage à faible profondeur : filière classique ( fosse toutes eaux + tranchées d’épandage )

Dispositifs assurant l’épuration et l’évacuation des eaux usées par le sol en place.

Les eaux usées ainsi traitées seront ensuite évacuées par infiltration dans le sol et contenue sur la parcelle.

Ce projet a été validé par le SPANC Communauté de Communes Côte Ouest Centre Manche.